Généalogie de la famille Portalis

Ina Holck et ses enfants

Frédéric, Etienne, Auguste, vicomte PORTALISAge: 42 years18041846

Name
Frédéric, Etienne, Auguste, vicomte PORTALIS
Given names
Frédéric, Etienne, Auguste
Surname
vicomte PORTALIS
Birth April 13, 1804 26 19
Death of a paternal grandfatherJean Etienne Marie PORTALIS
August 25, 1807 (Age 3 years)
Citation details: Fichier alphabétique des actes reconstitués, registre V3E/D 1220
Note: Inhumé au Panthéon (caveau V)
Birth of a brotherHarold, Jean-Baptiste PORTALIS
August 2, 1810 (Age 6 years)
Birth of a sisterMarie Julie Calixte PORTALIS
October 15, 1811 (Age 7 years)
Citation details: BMS La Cadière, registre 7 E 29/19
Death of a sisterMarie Julie Calixte PORTALIS
after June 8, 1812 (Age 8 years)

Note:
Marie Julie Calixte figure dans le testament de sa grand mère Marguerite Françoise Siméon daté du 8 juin 1812. Vu: Décès 1812-1822 La Cadière.
Death of a paternal grandmotherMarguerite, Françoise SIMEON
August 25, 1813 (Age 9 years)
Citation details: Registre E_NUM_GEN_225
Text:
... est décédée en la principale maison de campagne de cette commune appartenant à Monsieur le Comte Portalis son fils ainé ...
Birth of a brotherJoseph, Ernest PORTALIS
October 17, 1816 (Age 12 years)
Citation details: Fichier alphabétique des actes reconstitués, registre V3E/N 1848
Birth of a brotherJules, Joseph PORTALIS
January 28, 1822 (Age 17 years)
Citation details: Fichiers alphabétiques des actes reconstitués, V3E/N 1848
Text:
(ancien arrondissement)
MarriagePhilippine, Renée, Adrienne MOUNIERView this family
December 11, 1828 (Age 24 years)
Citation details: Fonds 24 France 1800-1910
Text:
Le lieu n'est pas précisé. La mention Comte Siméon peut elle désigner un des enfants de Joseph-Jérome ?
Birth of a son
#1
Etienne, Guillaume, Charles, comte PORTALIS
October 21, 1829 (Age 25 years)
Birth of a son
#2
Edouard, Fréderic, Joseph PORTALIS
March 27, 1832 (Age 27 years)
Occupation
Avocat, puis magistrat, juge au tribunal de 1° instance de la Seine. Conseiller à la Cour d'Appel de Paris

Note:
Carrière : Juge auditeur (Seine) le 28/12/1827 Conseiller auditeur (Paris) la 06/08/1828 Juge (Seine) le 27/04/1833 Conseiller (Paris) le 08/03/1839 OBSERVATIONS : Conseiller de la Chambre temporaire créée par ordonnance du 20/8/1843. Remplacé le 22/12/1846 Source : Annuaire rétrospectif de la magistrature XIXe-XXe siècles (Jean-Claude Farcy)
Député
Député à l'Assemblée Nationale

Note:
Député de 1835 à 1837, et en 1846, fils du comte Joseph-Marie Portalis (1778-1856), Etienne Frédéric Auguste Portalis étudia le droit et se fit recevoir avocat. Il plaida quelque temps avec talent, puis il entra dans la magistrature. Elu, le 10 janvier 1835, député du 2e collège du Var (Toulon), par 125 voix (217 votants, 283 inscrits), contre 89 à M. de Pontevès, il siégea au centre droit, vota avec la majorité conservatrice, ne fut pas réélu en 1837, échoua encore le 2 mars 1839, avec 111 voix contre 162 à l'élu, M. Denis, puis, le 9 juillet 1842, avec 43 voix contre 175 au député sortant, M. Denis, et 96 à M. Sala. Il ne regagna son siège que le 1er août 1846, avec 184 voix (357 votants, 423 inscrits), contre 132 à M. Denis, mais il mourut presque aussitôt (29 août 1846). Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny) Conseiller général
Event
Publications

Note: On lui doit une édition des Discours et rapports de son grand-père.
Christening of a sonEdouard, Fréderic, Joseph PORTALIS
March 27, 1832 (Age 27 years)
Address: Eglise paroissiale St-Paul-St-Louis
Birth of a daughter
#3
Wilhelmine, Julie, Adrienne, Albertine PORTALIS
October 22, 1834 (Age 30 years)
Note: Ancien arrondissement de Paris
Death of a motherFrederikke Ernestine “Ina” HOLCK
September 2, 1838 (Age 34 years)
Address: Passy
Citation details: V3E/D 394
Birth of a son
#4
baron Conrad Philippe Rodolphe PORTALIS
May 28, 1840 (Age 36 years)
Publication: http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/leonore.htm
Citation details: Base Leonore, dossier Conrad Portalis
Christening of a sonbaron Conrad Philippe Rodolphe PORTALIS
June 3, 1840 (Age 36 years)
Address: Notre Dame de Passy
Publication: http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/leonore.htm
Citation details: Base Leonore, dossier Conrad Portalis
Death August 30, 1846 (Age 42 years)
Citation details: Fichier alphabétique des actes reconstitués, registre V3E/D 1220
Title
Vicomte

Note: Titre d'usage
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: May 9, 1801, Königsbrück, 14 6 25 270, Saxe, ALLEMAGNE
2 years
elder sister
9 months
himself
6 years
younger brother
14 months
younger sister
Marie Julie Calixte PORTALIS
Birth: October 15, 1811 33 26, La Cadière d'Azur, 83740, Var, FRANCE
Death: after June 8, 1812
5 years
younger brother
5 years
younger brother
Family with Philippine, Renée, Adrienne MOUNIER - View this family
himself
wife
Marriage: December 11, 1828, Paris 16, 75016, Paris, FRANCE
10 months
son
2 years
son
3 years
daughter
6 years
son

MarriageFonds Coutot, relevé du mariage Portalis-Mounier
Citation details: Fonds 24 France 1800-1910
Text:
Le lieu n'est pas précisé. La mention Comte Siméon peut elle désigner un des enfants de Joseph-Jérome ?
DeathAD75 - Acte de décès de Frédéric Etienne Portalis
Citation details: Fichier alphabétique des actes reconstitués, registre V3E/D 1220
Occupation
Carrière : Juge auditeur (Seine) le 28/12/1827 Conseiller auditeur (Paris) la 06/08/1828 Juge (Seine) le 27/04/1833 Conseiller (Paris) le 08/03/1839 OBSERVATIONS : Conseiller de la Chambre temporaire créée par ordonnance du 20/8/1843. Remplacé le 22/12/1846 Source : Annuaire rétrospectif de la magistrature XIXe-XXe siècles (Jean-Claude Farcy)
Député
Député de 1835 à 1837, et en 1846, fils du comte Joseph-Marie Portalis (1778-1856), Etienne Frédéric Auguste Portalis étudia le droit et se fit recevoir avocat. Il plaida quelque temps avec talent, puis il entra dans la magistrature. Elu, le 10 janvier 1835, député du 2e collège du Var (Toulon), par 125 voix (217 votants, 283 inscrits), contre 89 à M. de Pontevès, il siégea au centre droit, vota avec la majorité conservatrice, ne fut pas réélu en 1837, échoua encore le 2 mars 1839, avec 111 voix contre 162 à l'élu, M. Denis, puis, le 9 juillet 1842, avec 43 voix contre 175 au député sortant, M. Denis, et 96 à M. Sala. Il ne regagna son siège que le 1er août 1846, avec 184 voix (357 votants, 423 inscrits), contre 132 à M. Denis, mais il mourut presque aussitôt (29 août 1846). Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny) Conseiller général
Event
On lui doit une édition des Discours et rapports de son grand-père.
Title
Titre d'usage
Note
Extrait (chapitre VI) de René Merle, Inventaire du texte provençal de la région toulonnaise, de la pré-Révolution à la Seconde République, G.R.A.I.C.H.S., La Seyne,1986, pp. 185-209 Les conditions de la vie politique officielle font que les hommes politiques, dans leurs campagnes électorales, n'ont nul besoin de s'adresser aux masses populaires dans leur langue habituelle : seuls en effet votent les plus riches. Ainsi, en 1846, trois cents électeurs sont concernés par la bataille entre Denis et Portalis dans la circonscription de Toulon extra-muros. Traditionnellement, cette circonscription élit A. Denis, le maire d'Hyères, que nous avons déjà rencontré en 1829-30, jeune journaliste libéral. Denis est le député officiel depuis 1837, mais en 1846 le gouvernement Guizot lui retire son appui pour l'accorder au conservateur Portalis, jusque-là soutenu par les légitimistes et les catholiquesnon ralliés. Portalis, héritier d'une vieille et célèbre famille de parlementaires aixois (originaire du Beausset), qui fréquente les allées du pouvoir depuis Napoléon, bénéficie ainsi d'une orientation plus à droite du gouvernement. Il rassure plus que Denis, dont les vieilles tendances anti-cléricales sont encore vivaces, et il est élu. Mais il meurt aussitôt et il faut revoter. Le candidat officiel est alors Ernest de Portalis, frère du défunt, qui l'emporte par 191 voix sur Denis, 165 voix, et Sala, royaliste populaire, 14 voix. Mais l'originalité de l'élection a été l'entrée en lice d'un candidat Saint-Simonien, Charles Duveyrier, qui obtient 3 voix ! Duveyrier, totalement étranger à la région, est parachuté de Paris sur les conseils de Louis Jourdan, que nous avons rencontré jeune journaliste du libéral Aviso en 1829. Depuis, il a été journaliste enGrèce et en Algérie, où il devient l'ami du saint-simonien Enfantin. Il est difficile de préciser les raisons de la candidature Duveyrier : sans doute Jourdan, le Toulonnais de Paris (il a alors 37 ans et a passé l'âge des lubies adolescentes), a-t-il senti dans l'électorat, et plus largement dans l'opinion, une certaine lassitude de l'affrontement traditionnel conservateurs-libéraux officiels, dont la candidature Sala est à sa façon un indice. .../... Et voici que ce Parisien de Jourdan lance des chroniques patoises qu'il signe Bourtoulaïgo (le pourpier en provençal, mot équivoque : en manger signifie faire maigre chère, et boire comme lui, toujours altéré, être ivrogne). .../... Le zèle du préfet en faveur de la candidature Portalis ayant été excessif, l'élection est cassée : les mêmes se retrouvent en lice. Portalis est élu avec 232 voix, Denis a 137 voix, Sala 1 et Duveyrier monte à 27 ! Mais cette fois, les conservateurs pris à contre-pied anticipent sur l'offensive Bourtoulaïgo, et l'on peut lire dans Le Toulonnais des chroniques provençales. Peut-être a-t-on utilisé la plume de Terrin, rencontré aux côtés des libéraux de 1830, mais aussi lié, pour des raisons complexes, au "clan" Portalis : n'oublions pas que les légitimistes (carlistes) et les républicains méridionaux ont pratiqué, dans les années 30, l'union sacrée sans concessions idéologiques contre les candidatures officielles hégémoniques dans le système censitaire. (Portalis fera de Terrin le secrétaire de la Mairie de Toulon en 1847.) Le dialogue du Toulonnais met en scène deux ménagers du Pradet, dont l'un n'a pas été insensible aux thèses de Bourtoulaïgo, signe d'un impact populaire évident.
Note
Portalis Etienne-Frédéric-Auguste, député de 1835 à 1837, et en 1846, fils du comte Joseph-Marie Portalis (v. plus haut), né à Berlin (Prusse) le 13 avril 1804, mort à Passy (Seine) le 29 août 1846, étudia le droit et se fit recevoir avocat. Il plaida quelque temps avec talent, puis il entra dans la magistrature. Elu, le 10 janvier 1835, député du 2° collège du Var (Toulon), par 125 voix (217 votants, 283 inscrits), contre 89 à M. de Pontevès, il siégea au centre droit, vota avec la majorité conservatrice, ne fut pas réélu en 1837, échoua encore, le 2 mars 1839, avec 111 voix contre 162 à l'élu, M. Denis, puis, le 9 juillet 1842, avec 43 voix contre 175 au député sortant, M. Denis, et 96 à M. Sala, et ne regagna son siège que le 1er août 1846, avec 184 voix (357 votants, 423 inscrits), contre 132 à M. Denis. Mais il mourut presque aussitôt (29 août 1846). Il était juge au tribunal de première instance de la Seine. On lui doit une édition des "Discours et rapports" de son grand-père. Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (A.Robert et G.Cougny)
Media objectIna Holck et ses enfantsIna Holck et ses enfants
Format: image/jpeg
Image dimensions: 800 × 861 pixels
File size: 123 KB
Type: Photo